Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Le Daviaud est un site inscrit dans une démarche de gestion différenciée depuis plus de 2 ans. L’écomusée*accueille des animaux domestiques de race ancienne sur son site pour le plus grand bonheur des visiteurs. Le public peut ainsi bénéficier d’animations avec les animaux : soins, mener les troupeaux dans les parcelles avec l’aide de l’animateur nature, etc…

Une démarche de gestion différenciée au Daviaud

Deux agents travaillent toute l’année pour l’entretien des quelques 10 hectares du site (avec des renforts en été); ils partent régulièrement en formation pour optimiser la gestion du site dans un aspect environnemental. Le Daviaud met en place la gestion différenciée qui consiste en une adaptation de la gestion d’un espace selon les caractéristiques du site et selon son environnement, pour aller vers une meilleure approche économique et écologique des espaces. L’usage du pastoralisme permet une réduction de l’usage des moteurs thermiques de près de la moitié.

Qu’est-ce que l’éco pastoralisme ?

C’est un mode d’entretien écologique des espaces naturels et des territoires par le pâturage d’animaux herbivores. Il permet le maintien mais aussi l’amélioration des milieux naturels avec une fin écologique, biologique et sociale. L’éco-pâturage est l’une des solutions susceptibles d’être associée au génie écologique, souvent retenue pour la gestion de réserves naturelles et d’un nombre croissant d’espaces verts où l’on souhaite pratiquer une gestion différenciée et moins artificialisante.

Les actions menées au Daviaud

Chaque animal a sa fonction sur le site et des secteurs leur sont dédiés. Les animaux entretiennent les terrains et le site de visite toute l’année, et se nourrissent également exclusivement des végétaux qui ne subissent aucun traitement chimique. Les excréments servent à nourrir les microorganismes (insectes, vers) mais sont également utilisés avec le paillage comme engrais naturellement riche pour le potager.

Les 6 brebis (race Belle ile) sont une espèce très rare ! Elles se comptent au nombre de 200 en France, ou même dans le monde… Tout comme les chèvres elles maintiennent la végétation des pâtures, freine la propagation des ronces et chardons dont elles raffolent. Pendant la fermeture du site, elles sont utilisées sur les parcours de visite ou elles assurent par leurs pas un tassement utile à stabiliser les sols après la sécheresse estivale. Elles sont parquées par des barrières maraichines et par les nombreux fossés sillonnant les marais du site.

Des naissances sont à venir au Printemps

Les 3 chèvres sont des tondeuses d’excellence et mangent notamment le baccharis, une espèce invasive. Elles se déplacent attachées avec un piquet, ce qui permet de cibler précisément de petits secteurs. Elles entretiennent les bordures de chemin et permette une proximité avec le visiteur.
Le Cheval Félix (Trait Breton) (2 bientôt) ainsi que les 2 ânesses du Berry, entretiennent les prairies humides, saturé d’eau l’hiver et très sèche l’été. Ils sont occasionnellement mis à contribution pour entretenir certains secteurs du Daviaud, évidemment exempt de Bâtiment, limitées par de simples ficelles.
Les 2 vaches maraîchines d’un éleveur local Frédéric Signoret, contribuent également à l’entretien des espaces naturels sensibles du Daviaud et des alentours.

Zoom sur le potager des légumes anciens

La zone du potager du Daviaud est une réserve pour les légumes anciens. Situé sur îlot face à la ferme, ses terres sont riches et bénéficient d’une attention toute particulière. Dans le cadre de la gestion différenciée, le potager est classé comme zone horticole qui nécessite donc le plus d’interventions. On y pratique le paillage, le couvert végétale, l’arrosage ciblé et aucun retournement de sol. Toutes ces techniques permettent de réduire les pertes en eau par l’évaporation et améliorent les qualités physique et chimique du substrat. Le potager permet la présentation de nombreuses variétés anciennes de légumes utilisé dans la paysannerie à travers les âges.

*L’écomusée : C’est la ferme traditionnelle, construite au XVIIIe siècle qui donne son nom « Le Daviaud » à ce site devenu le miroir contemporain du patrimoine maraîchin.

 

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.

Pin It on Pinterest

Share This
Accessibilité
X